Archive

Excentrique détail

Picture 1 of 5

Chaque moteur de la pièce Excentriques_1999 est muni d’une minuterie. Et chacune des minuteries a un temps de marche et d’arrêt différent. Le démarrage des cinq moteurs se fait donc à des moments différents et la durée de leur fonctionnement est différente pour chacun. Certains ont des temps d’arrêt et de marche très courts, tandis que d’autres arrêtent plus longtemps, enfin ils peuvent tourner longtemps et arrêter un court laps de temps.
Excentriques (Offcenter)_1999 consist of five motors attached to the wall with turn shafts that are fastened to both ends of each motor. These ten shafts seem to turn at random but are controlled by timers concealed inside the motor casings. Objects taken from daily life are attached to the shafts and when the motor is activated these objects lift up through the centrifugal force of their turning, make a few revolutions and then return to their static position when the motor stops. In this confusion of flowers, kitchen whisks, sieves, knives and hair, bizarre shapes group together to create the work, Excentriques.

tesyeux_tesreins_tesmains_tabouche_01

Picture 1 of 7

Tes yeux, tes reins, tes mains, ta bouche

La pièce Tes yeux, tes reins, tes mains, ta bouche_1996 est développée autour d’un mécanisme de détection à infrarouges. Le véhicule émet des ondes photoluminescentes qui sont réfléchies sur un ruban réflecteur. Ce ruban est fixé au plancher et forme un parcours que le véhicule détecte et est contraint de suivre.

Tes yeux, tes reins, tes mains, ta bouche_1996 functions by means of an infrared detector. The photoluminescent waves emitted by the vehicle are reflected onto a strip of reflective tape fixed to the floor. The tape forms a curvilinear trajectory that the train detects and is forced to follow.


L'Étrangeté vue d'ensemble

Picture 2 of 3

L’Étrangeté_1992, est constituée de deux miroirs sans tain. Les miroirs sans tain cachent deux cavités faites dans le mur. Ces cavités me permettent d’accrocher deux photographies dans la profondeur du mur. De plus à l’intérieur de ces niches je dissimule des ampoules qui permettent d’éclairer les photographies et qui, une fois allumées, rendent transparent le miroir sans tain qui devient par le fait même fenêtre. Un dispositif électronique contrôle l’éclairage, il est construit de manière à générer une pulsation de la lumière. Cette dernière s’allume lentement, demeure fixe un court temps puis s’éteint tout aussi tranquillement. Ainsi lorsque les spectatrices et spectateurs regardent les miroirs voient-ils à un moment leur propre image qui progressivement se transforme, au fur et à mesure que les ampoules s’allument, en un autre portrait.

L’Étrangeté_1992, is made up of two “two ways mirrors”. The two mirrors hide two holes made in the walls. Those holes allow me to hang two photographs into the depth of the wall. Also inside those wall’s holes I can hide light bulbs which illuminate the photographs, once lighten the two ways mirrors become transparent so they are windows through which you can lock at the photographs. An electronic timer controls the lighting, this timer is construct to make the light bulbs open in a pulse rhythm. The lights open slowly, stay full open a short time and then slowly close. So when spectators lock at the mirrors they lock at themselves and slowly their image change as the lights open, their own portrait turns into someone else portrait.


Pointure Universelle

Picture 1 of 2


Pointure universelle
_1990 est composée d’un bureau surmonté de deux têtes. L’une des têtes comprend un magnétophone de même qu’un ventilateur. La seconde tête comprend une visionneuse à diapositive de même qu’une sonnerie. Deux fusils électriques permettent d’actionner ces quatre mécanismes en chassé-croisé. Ainsi lorsque nous actionnons le fusil de la visionneuse, nous déclenchons en même temps le ventilateur situé à l’autre extrémité du bureau. Aussi lorsque nous actionnons le fusil déclenchant le magnétophone, nous actionnons simultanément la sonnerie située à l’autre extrémité du bureau. Comme les fusils permettent de faire varier le courant électrique, la voix enregistrée est automatiquement modifiée, elle passe d’un timbre grave à un timbre aigu. Il en est de même pour les trois autres mécanismes, la diapositive passe d’un état sous-exposé à celui d’une image sur-exposée.

Pointure universelle_1990 (One size fits all), is a type of desk mounted with two control stations that face each other. At one of the stations there is a tape recorder as well as a ventilator. At the second station there is a slide viewer and a buzzer.Two electric guns activate the four mechanisms for a battle of mismatched exchanges. As the gun connected to the slideviewer is activated, it also starts the ventilator blowing at the other side of the desk. As the other gun starts the tape recorder, it also activates the bell at the other side of the desk. The guns control the variation of the electric current, so that the voice which is recorded is modified, from low to sharp pitcher tones. It modifies the other three mechanisms as well; the image on the slide passes from being under exposed to being over-exposed.